Cours de Musique à Monaco Cours de Musique à Monaco

  • 0 Le cours de batterie ...

    0.00 of 0 votes

      A la fois puissante et subtile, la batterie est un univers à elle seule. Des rythmes sur le bout des doigts ? Une énergie étonnante ? Des envies de donner la cadence ? Installez-vous aux commandes : cette fois, c'est vous qui entrez en scène ! Vos cours de batterie Avec nous, vous recevez un enseignement personnalisé. Votre professeur, fort d’une réelle expérience pédagogique, saura s’adapter à votre profil : âge, niveau, rythme, style, objectifs… La batterie : fascinante et puissante.       Nos conseils Les débuts à la batterie Saisie des baguettes, synchronisation des mains au travers de rythmes simples, coordination pieds/mains, morceaux de plus en plus élaborés? la batterie se découvre, dès l'âge de 6 ans, par étapes. Dois-je avoir ma propre batterie ? Il est préférable d'avoir un dispositif complet : la batterie est un ensemble constitué d'une grosse caisse, de toms, d'un pied de charleston, de cymbales. Cependant, pour le début, une caisse claire et deux baguettes suffisent. Commencer sur un simple pad en caoutchouc peut aussi vous permettre de délier vos poignets et d'acquérir les premiers réflexes. Afin de ménager les voisins, choisissez une version électronique dont l'intensité du son est modulable. Et le solfège ? A chaque note correspond un élément de batterie. L'apprentissage ludique de quelques bases vous permettra de les déchiffrer et de comprendre la notation des cellules rythmiques. Pour apprendre à jouer et progresser, ces éléments sont abordés au fur et à mesure des morceaux étudiés.    

  • 0 Apprendre à jouer de la batterie en 8 étapes ...

    0.00 of 0 votes

    En autodidacte ou accompagné par un professeur, apprendre à jouer de la batterie se fait progressivement, étape par étape. Ce n’est pas parce l’on frappe des peaux pour produire du rythme et des sons que l’apprentissage est plus facile que celui d’un instrument « mélodique » comme le piano, la guitare ou le violon. Bien au contraire, dans un ensemble instrumental, la batterie est l’instrument qui va donner le tempo et le rythme. C’est sur son rythme que tous les autres instruments vont se caler. Jouer de la batterie demande donc beaucoup de régularité et de rigueur.  Pourtant, une fois que l’on a acquis certaines bases, il est rapidement possible de jouer des morceaux qui ont une rythmique simple.  L’apprentissage de la batterie, tout comme celui des percussions classiques doit se dérouler étape par étape et être cohérent pour se voir rapidement progresser. Voici donc les fondamentaux d’un apprentissage réussi en 8 points essentiels.      1.    Apprendre à connaitre sa batterie Cela résonne comme une évidence, mais avant toute chose il est indispensable de bien connaitre son instrument de musique. Une batterie qu’elle soit acoustique ou électronique se compose traditionnellement : D’une caisse claire D’une grosse caisse De toms D’un charleston D’au moins deux cymbales (ride, crash ou splash) Selon les besoins du batteur, la batterie peut s’étoffer avec l’ajout de cymbales supplémentaires ou de toms. Selon les genres musicaux, il est également possible de voir des batteries complétées par des tambourins, des gongs, ou une cloche. Parfois, principalement dans les groupes de hard rock ou de métal on trouve également des batteries avec deux grosses caisses. Cependant, tous ces éléments complémentaires viennent après avoir acquis un certain niveau. Lors des premiers mois, un kit de base sera amplement suffisant ! Dès les premières leçons, le professeur de cours de batterie (> Cours de batterie) vous apprendra le rôle de chacune des peaux. Avec le temps vous serez capables de les reconnaître facilement à l’oreille. Par la suite, l’apprentissage des différentes routines d’entretien vous permettra de conserver votre instrument en bon état : nettoyage des fûts, lubrification des tirants, application de paraffine sur le chanfrein, réglage des ressorts, plus vous prendrez soin de votre batterie, plus vous aimerez en jouer. Posséder une batterie acoustique n’est pas à la portée de tous les débutants. Si vous faites vos gammes sur une batterie électronique, ou que vous préférez simplement utiliser cet instrument plutôt qu’un modèle traditionnel, il faudra vous familiariser avec l’installation des kits pour jouer du rock, du métal, du jazz ou de la musique folklorique. L’entretien, de son côté, sera largement simplifié puisque les modèles électriques ne se dérèglent jamais.       2.    Se familiariser avec les rythmes de bases Inutile de se précipiter sur votre batterie et d’essayer d’imiter Stewart Copeland ou Keith Moon si nous n’avez aucune notion du rythme. La notion de rythme, cela s’apprend et peut se travailler sans batterie. Dans un premier temps, il est indispensable de connaître les temps en binaire : Ronde = pause : 4 temps Blanche = demi-pause : 2 temps Noire = soupir : 1 temps 2 croches = 2 demi-soupirs : 1 temps 1 croche = 2 quarts de soupir : ½ temps 2 doubles croches = 2 quarts de soupir : ½ temps 1 double croche = 1 quart de soupir : ¼ de temps Entraînez-vous à battre la pulsation d’une main et de frapper le rythme de l’autre. Au début, si vous avez l’impression d’être lent c’est normal. Il est préférable de prendre une pulsion lente et d’être juste dans son rythme, plutôt que d’accélérer et de perdre la cadence. En vous entraînant régulièrement, les temps deviendront vite un automatisme et vous permettront de jouer vos premiers morceaux avant de passer à des rythmes plus complexes. 3.    Apprendre à tenir ses baguettes Bien tenir ses baguettes, fermement sans être trop raide nom plus est une étape importante de l’apprentissage de la batterie. La batterie se joue à l’aide d’un outil intermédiaire qui prolonge le corps du batteur. Il est possible de les tenir de différentes manières selon son aisance ou son style de jeu. Pour les débutants, les professionnels recommandent une prise dite « Match Grip » à la française. Dans cette position, la baguette se tient entre le pouce et l’index et la paume de la main reste verticale. Pour en savoir plus consultez notre article sur les différentes prises de baguettes .      4.    Jouer progressivement sur les percussions La difficulté de la batterie réside dans la synchronisation et l’indépendance des mains et des pieds. Contrairement à un autre instrument de musique, la batterie monopolise le corps entier : les yeux pour la lecture de la partition, les oreilles pour l’écoute des sons et du rythme, les deux mains, les deux bras pour réguler l’intensité de la frappe, les deux pieds (pédale du charleston et pédale de la grosse caisse) ainsi que les jambes. Il faut donc être capable de rendre chaque mouvement indépendant des autres. Là aussi, procéder par étape est essentiel pour être certain de prendre de bonnes habitudes. Dans un premier temps, entrainez-vous à enchainer des rythmes sur une table, par exemple, sans les baguettes. L’idée est vraiment de vous focaliser sur le rythme, le tempo et la régularité. Une fois que vous vous sentez à l’aise, prenez vos baguettes et reproduisez les exercices que vous avez effectués sur la table, sur la caisse claire ou bien sur un pad. Après quelques séances vous pourrez alors commencer à entrainer vos pieds. Votre professeur vous fera travailler le charleston et la grosse-caisse. Quand vous serez à l’aise, vous pourrez alors commencer à travailler l’ensemble sur des tempos lents. Au fur et à mesure que vous progresserez, vous accélèrerez le rythme. 5.    Utiliser un métronome L’utilisation d’un métronome est fortement conseillée pour tous les instruments de musique et particulièrement pour l’apprentissage des percussions, afin de vérifier que l’on est bien en rythme. Les professeurs recommandent souvent l’utilisation du métronome aux élèves débutants, mais quelque soit son niveau, utiliser le métronome de temps en temps permet de régler certains petits décalages qu’il est parfois difficile d’identifier par soi-même. En tant que batteur, vous êtes le métronome dans le groupe ou l’orchestre. C’est à vous de savoir donner et garder le bon tempo tout au long du morceau. Pour vous entraîner à appréhender les différentes vitesses, essayez de trouver le nombre de pulsations par minute de vos morceaux préférés, à l’oreille ou en comptant. Au fur et à mesure, votre système auditif s’habitue et retrouve de plus en plus facilement les valeurs correspondantes. Inversement, tentez de jouer un rythme à une vitesse donnée, puis vérifiez avec le métronome la pertinence de votre jeu. Tous les morceaux ne s’effectuent pas à vitesse constante. Dans les parties solos, les ponts ou les interludes, il n’est pas rare de constater un changement de tempo sur la partition, d’où l’importance de pouvoir retrouver rapidement la vitesse adéquate. 6.    Apprendre le solfège rythmique Le solfège rythmique est ce qui permet de lire et d’écrire une partition de batterie. Cette étape est redoutée par beaucoup de débutants, et pourtant elle ne constitue pas une difficulté majeure de l’apprentissage. Elle est néanmoins indispensable pour jouer des partitions ou pour retranscrire sur le papier des compositions. Contrairement à une partition de piano, une partition de batterie ne possède qu’une seule portée, toujours composée de 5 lignes. Sur ses lignes sont notés des symboles correspondant aux différentes percussions et aux différents temps. Selon s’il s’agit des cymbales, des toms ou de la caisse claire, les symboles ne seront pas placés au même endroit sur la portée. Il est donc indispensable de tous les apprendre par cœur pour être rapidement à l’aise dans la lecture de partition. Le solfège peut se pratiquer en voyage, dans les transports en commun, sur le canapé de son salon ou sur sa terrasse. Munissez-vous simplement d’une partition et entrainez-vous à la lire en visualisant les gestes dans votre tête. Si cela vous aide, vous pouvez aussi mimer les coups de caisse claire, de cymbales ou de pédale. Plus votre cerveau déchiffre de partitions, plus cet acte devient instinctif et facile. 7.    Apprendre des rythmes plus complexes Si vous maitrisez déjà tous les points précédents, il est temps de vous attaquer à des rythmes plus complexes, qui vous permettront de diversifier et de nuancer votre jeu. Certaines rythmiques vous aideront à progresser de manière ciblée : le funk : idéal pour bien apprendre à désynchroniser les deux mains et les pieds le shuffle : s’ initier au ternaire le swing : travailler l’indépendance, le ternaire et les cymbales le bossa nova : travailler l’indépendance en binaire et les doubles coups de grosse caisse le reggae : maitriser les triolets et les doubles-croches le jungle : s’entrainer aux rebonds sur la caisse claire 8.    S’entrainer régulièrement sur sa batterie Il n’y a pas de secret. Pour progresser il faut s’entrainer, et régulièrement. Ce n’est pas en jouant une heure par semaine que vous pourrez constater de gros progrès. Le mieux est de consacrer un peu de son temps chaque jour à la batterie. Même si cela semble peu, jouer 20 minutes par jour est suffisant progresser de manière régulière. Bien sûr, plus vous jouerez, plus vous progressez ! La motivation, utile pour réaliser de longues séances, fait souvent défaut au quotidien. Pour parer à cela, fixez-vous un créneau régulier d’entrainement, et tenez-vous à cette habitude. Après quelques semaines, vous n’aurez même plus besoin d’y penser et vous réaliserez votre session quotidienne avec spontanéité. N’oubliez pas de vous fixer des objectifs et de les évaluer après chaque séance, afin de continuer à progresser. Un plan affiché à proximité de votre batterie peut être une solution idéale pour les avoir toujours à l’œil. Vous avez désormais toutes les clés en main pour devenir un bon batteur ! N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professeur pour aller encore plus loin.      

  • 0 Top 10 des morceaux de batterie faciles à jouer pour débuter ...

    0.00 of 0 votes

    Lorsque l’on débute la batterie comme tout autre instrument de musique, il est important de choisir des morceaux dont le niveau de difficulté correspond à son propre niveau. Cela vous permettra de prendre du plaisir à jouer, de progresser et surtout cela vous évitera de vous décourager prématurément. Lorsque l’on suit des cours de batterie avec un professeur, celui-ci sait exactement quels morceaux il vous fera jouer. En revanche, lorsque l’on est autodidacte ou que l’on souhaite jouer des morceaux en plus de ceux étudiés avec son professeur de batterie, choisir les « bons morceaux » n’est pas toujours facile.         Jouer des morceaux de rock lorsque l’on débute   A la batterie, le genre musical idéal pour les débutants est sans conteste le rock. En effet, les morceaux de rock ont pour la plupart des rythmiques simples et basiques, qu’il est nécessaire de maîtriser avant de passer à des rythmes plus complexes. Jouer du rock, même si ce n’est pas son style de prédilection vous permettra d’apprendre progressivement la coordination des mains et des pieds, une des principales difficultés de la batterie. En jouant du rock, vous apprendrez plusieurs rythmes différents dont le traditionnel « 1 et 2 et 3 et 4 et » que l’on retrouve dans de nombreux morceaux. Afin de vous aider à débuter, nous vous avons concocté un Top 10 des morceaux de batterie facile à jouer même pour les débutants !   1. Imagine de John Lennon Ce grand classique des années 1970 est idéal pour débuter en piano, mais également en batterie ! Imagine se jour avec un tempo 76 et vous permettra d’apprendre de beats simples. Si vous pouvez vous faire accompagner d'un piano ou d'une voix, c'est encore mieux pour appréhender la douceur et la régularité de ce morceau intemporel.   2. That look you give that guy – Eels Grand Classique du rock américain, le morceau That Look you give that give du groupe Eels conviendra parfaitement aux débutant avec son tempo plutôt lent et son rythme plaisant. Mélancolique mais originale, cette belle ballade peut devenir votre routine d'échauffement une fois maîtrisée.   3. Highway To Hell du groupe AC/DC La chanson Highway To Hell est plus simple qu’il n’y parait et sera autant appréciée par les batteurs confirmés que les apprentis batteurs ! Avec son rythme entraînant vous vous régalerez à la jouer et encore davantage en la jouant en groupe. Si vous avez des amis musiciens, ce morceau est idéal pour vous initier à jouer à plusieurs ! A défaut, votre professeur de cours de batterie (> Cours de batterie) pourra certainement vous procurer une bande son sans les parties batterie, ou vous accompagner avec un autre instrument.   4. Billie Jean de Michael Jackson Billie Jean, la chanson du célèbre King a des airs un peu plus pop que rock, on vous l’accorde. En revanche, pour acquérir une bonne régularité et devenir aussi fiable qu’un métronome, travailler Billie Jean est indispensable ! Le titre se base sur une ligne rythmique inébranlable qui soutient toute las trcture du morceau, devenu mondialement connu pour son tempo entêtant.   5. Seven Nation Army – The White Stripes Qui ne connait pas le cultissime Seven Nation Army dont l’air est repris dans les stades par les supporters ? Seven Nation Army c’est une chanson que l’on mémorise facilement mais aussi très facile à apprendre à la batterie quand l’on a juste quelques notions de base. Meg White, la batteuse du fameux duo, n'était pas particulièrement plus douée que les autres batteurs, mais elle a su donner une âme unique aux riffs des quelques titres enregistrés pendant les années de gloire des White Stripes.         6. Karma Police – Radiohead Autre grand classique du rock, Karma Police du groupe Radiohead. Indéniablement l'une des chansons favorites des fans de Radiohead, elle s'inspire du chef d'oeuvre de Georges Orwell, 1984, pour imaginer une police de la pensée qui sanctionnerait les écarts de chaque citoyen. Le morceau repose sur un rythme basique et permet de travailler les fills. Il se joue avec un tempo 75 ce qui est un tempo lent et est essentiellement constitué de groove, très agréable à jouer. Il permet aussi de s'intéresser à l'ouverture de Charleston, qui apporte des couleurs à la rythmique parfois trop monotone.   7. Boulevard of broken dreams – Green day De nombreux batteurs ont débuté avec Boulevard of Broken Dreams du groupe de punk rock Green Day, et tout particulièrement les apprentis batteurs adolescents ! Le morceau contient 7 rythmiques différentes, ce qui vous permettra de travailler le changement de rythme, qui est un élément indispensable à maîtriser lorsque l’on est batteur. En effet, quand vous jouerez des morceaux plus complexes aux tempos rapides, vous devrez être parfaitement à l’aise dans la coordination de vos mouvements afin que le changement de rythme soit propre et net.   8. Sad but true – Metallica Les fans de Metallica et les rockeurs dans l'âme seront gâtés ! En effet, le titre Sad But True est parfait pour débuter en batterie et pour se familiariser avec les cymbales. Prenez-vous pour Lars Ulrich, le batteur du groupe, et dévoilez votre puissance en jouant sur un playback ou sur la version originale. Pas question de lésiner sur la caisse claire, le con Metallica tient en grande partie à la force de ses percussions : prévenez vos voisins ou mettez votre casque pour un plaisir optimal.   9. Sweet Child O’Mine – Guns’n Roses Sweet Child O’Mine possède un tempo un peu plus rapide, autour de 126 BMP, que les autres morceaux du Top, ce qui vous entraînera à jouer à un rythme plus soutenu. Considéré comme l'un des succès majeurs du groupe de hard rock, le morceau s'est hissé en première place du Billboard Hot 100. Et dire qu'à l'origine, la partie instrumentale résulte d'une farce engagée entre les deux guitaristes du groupe ! Si vous n'avez pas de groupe pour vous accompagner, pourquoi ne pas tenter une reprise plus soft à la "Captain Fantastic" ? Une voix, une percussion et toute la beauté de cette chanson s'exprime sans artifices.   10. Zombie – The Cramberries Zombie, morceau culte des Cramberries dont la chanteuse Dolores O’Riordan s’est tragiquement éteinte récemment, est un morceau incontournable à la batterie pour les débutants. Le tempo plutôt lent laisse la place à la douleur et la rage qui habitent le texte, écrit après la mort de deux jeunes garçons dans un conflit entre l'Irlande du Nord et le Royaume-Uni. Les parties de caisse claire offrent un bon terrain d'expression. Une fois l'ensemble de ces morceaux déchiffrés et maîtrisés, vous disposerez d'un bon bagage pour poursuivre votre apprentissage de la batterie avec des morceaux plus difficiles comme Learn to Fly des Foo Fighters, Still Lovin' you de Scorpions, Lonely Day de System of a Down ou encore Sunday Bloody Sunday de U2.       

  • 0 La fabrication d'un instrument : La Batterie ...

    0.00 of 0 votes

    La batterie est un instrument assez complexe de fabrication, partagé entre une fabrication industrielle et une fabrication plus traditionnelle. Cet instrument est composé de multiples accessoires dont les systèmes de fabrication sont radicalement différents.  LES FÛTS : LA CAISSE CLAIRE / TOMS    Les fûts représentent la partie la plus volumineuse de la batterie, composés généralement de bois, mais aussi de métal ou encore de matériaux composites. Les fûts sont conçus de manière différente selon les marques mais généralement, une batterie standard est créée à partir de multiples couches de bois de même type ou diverses collées les unes sur les autres (appelées « plis ») ayant chacune leur spécificité sonore (érable / acajou / peuplier etc.). Plus le tom dispose de « plis », plus le son est qualitatif et puissant. Egalement, plus le bois est tendre, plus le son est « rond » et profond.  Les diamètres des toms diffèrent : de 10 à 12'' pour un tom aigüe, de 13 à 15'' pour un tom medium, de 16 à 18'' pour un tom basse et de 18 à 22'' pour une grosse caisse. Les fûts sont par la suite vernis pour les batteries de haut de gamme ou simplement revêtis d'une feuille de rhodoïde pour les bas de gamme.      LA CHARLESTON Inventée au début du siècle par le fabricant de cymbale Zildjian, la charleston est un accessoire permettant au musicien de créer la pulsation rythmique d'un morceau. A la fois poumon et repère temporel du jeu d'un batteur, la charleston est un élément indispensable, constitué d'une pédale, actionnée par le pied gauche. Elle permet d'entrechoquer les cymbales fixées plus ou moins haut sur le pied. Une tige de métal permet de fixer celles-ci. LES CYMBALES Leurs formes rondes sont régies par des machines qui apportent une forme circulaire parfaite. Les matériaux sont multiples apportant chacun leurs spécificités sonores. Parmi ces matériaux figurent le bronze, l'étain, l'argent, le métal, entre autres. Les combinaisons de matériaux sont légion, car ils apportent plus ou moins de puissance, de clarté, de sonorités. Chaque cymbale a un son unique conçu en grande partie en Turquie où les artisans les martèlent à la main. Cette fabrication artisanale est à opposer à la fabrication des autres éléments de la batterie très industrialisés : elles sont la signature du set du batteur.     LA PEDALE DE GROSSE CAISSE Utilisée par le pied droit du batteur, la pédale de grosse caisse va permettre d'utiliser l'élément le plus lourd et imposant du set : la grosse caisse. Un support en métal prenant la forme du pied droit actionne une mailloche en nylon qui frappe la peau de la grosse caisse. LE PIED DE CAISSE CLAIRE / LE PIED DE CYMBALE Ces deux types de pieds, servent à fixer les cymbales et la caisse claire. La caisse claire doit être placée devant le batteur à hauteur de ses genoux. Le pied de cymbale (droit ou perche) fixe la cymbale en suspension au dessus des fûts. Ces pieds sont fabriqués industriellement et doivent être solides, robustes, stables et capables de s'adapter à tous les jeux (du jazz au metal).     Dans le même thème, retrouvez nos articles : Cours de batterie et percussions et Nos astuces pour progresser rapidement en batterie

  • 0 Les batteries électroniques : l'alternative idéale aux nuisances sonores ...

    0.00 of 0 votes

    Les batteries électroniques ont l'avantage d'être facilement transportables et surtout permettent le travail au casque sans déranger autour de soi. Apparues dans les années 70, elles sont désormais incontournables. Aujourd'hui il est possible de reproduire avec une précision incroyable le son d'une batterie acoustique, ce qui faisait cruellement défauts aux anciens modèles. Les évolutions technologiques ont permis cette avancée majeure.          Composition d'une batterie électronique Les toms et cymbales sont des « pads » constitués de mousse ou de caoutchouc équipés de systèmes ou capteurs électroniques qui décryptent les coups et les transforment en signal électrique. Ce son est audible via un casque qui permet donc le travail en silence. Tout est fait pour reproduire les sensations d'une vraie batterie. Même la charleston électronique, permet de modifier le son selon l'ouverture de la pédale. Certaines batteries électroniques offrent des pads reproduisant le touché d'une peau de batterie acoustique avec notamment des peaux synthétiques situées à la place des pads permettant donc un jeu plus souple. Découvrez le processus de fabrication d'une batterie classique.       Les avantages La batterie électronique offre, outre l'aspect silencieux, une multitude de sonorités, s'adaptant à toutes les sensibilités, reproduisant des sons de batterie jazz, pop, rock, metal (en triggant notamment votre son) grâce à un module placé à côté de la batterie. Le module est certainement le plus coûteux de tous les éléments. Il en existe des tonnes, car forcément, ils offrent selon les marques et les modèles, plus ou moins de qualité sonores. L'autre avantage du module, c'est sa polyvalence. Non seulement il va permettre au batteur de choisir son « son », mais il va permettre de travailler sur ordinateur, idéal pour certains genres de musique (trip-hop entre autres) et pour le travail personnel... La batterie électronique est aussi facile à installer. Plus besoin de vous embêter à accorder vos peaux puisqu'ici il s'agit juste de serrer quelques vis et de brancher le tout sur une prise électrique. Désormais, il est possible de faire de la batterie en appartement, sans déranger ses voisins et dans de très bonnes conditions pour un prix proche d'une batterie acoustique       Dans le même thème, découvrez nos articles : Apprendre à jouer de la batterie sur une batterie électronique / Les cours de batteries et percussions

  • 0 Quelques astuces pour progresser rapidement en batterie ! ...

    0.00 of 0 votes

    Et si progresser rapidement en batterie était possible à l’aide de quelques astuces ? Apprendre à jouer de la batterie semble facile, enfin, tout du moins jusqu’à ce que l’on prenne ses premiers cours. La régularité du rythme, la désynchronisation des deux mains, une nouvelle forme de partition… Voici quelques conseils pour apprendre mieux et plus vite.         Batterie : prendre conscience du travail à effectuer pour mieux jouer La batterie étant un instrument de musique à part entière, il vous faudra du temps et de la patience pour en maîtriser le jeu. Pourtant, en écoutant vos chansons préférées, les descentes de batterie, vous les mimiez sans problème, vous aviez même l’impression d’être sur scène… Puis vient la cruelle réalité, avec la difficulté de jouer deux rythmes différents mais surtout de les maintenir chacun dans leur propre tempo. Vous avez l’impression d’être un enfant qui débute avec vos baguettes en main ? Ne perdez pas patience ! Cette difficulté est surmontable et commune à tous les instrumentistes qui ont besoin de dissocier leurs mains. Cela se travaille et vous trouverez dans les méthodes traditionnelles comme sur le net de nombreux exercice pour vous entraîner. Jouer de la batterie, tout au long de la journée Votre chance, et il vous faut bien le noter, est que la batterie peut se jouer sans batterie. Précisons notre pensée : oui, il est plus pratique de jouer avec vos baguettes, confortablement installé devant vos éléments mais la batterie étant un instrument rythmique et non mélodique, vous pouvez aussi vous servir de vos mains pour frapper des rythmes.     Dès que vous avez un instant de libre, en voiture comme à la maison, essayez de reproduire la suite rythmique que vous avez apprise avec votre professeur lors de la dernière séance. Avec un peu de concentration et en vous rappelant que le ridicule ne tue pas, jouez partout où vous le pourrez. Vous n’en progresserez que plus rapidement. Attention, ces petits moments ne vous dispensent pas d’une pratique quotidienne et régulière de votre instrument. Seule la rigueur vous permettra de passer au niveau de difficulté suivant et d’aborder enfin vos morceaux préférés. Apprendre à mieux jouer de la batterie avec des morceaux simples Ce sont des chansons de Queen, de Led Zeppelin ou encore de Miles Davis qui vous ont donné envie de vous mettre à la batterie ? Très bien, mais gardez-bien en tête le fait que les batteurs de ces groupes ou stars de renom ont commencé comme tout le monde, avec des rythmiques simples et des partitions parfois très barbantes. Votre professeur est votre meilleur allié. Il connaît votre niveau et peut vous proposer des morceaux simples, des bandes son à accompagner ou des rythmiques plus sobres. Dans tous les cas, ces bases répétées de très nombreuses fois aideront votre corps mais aussi votre cerveau à progresser, à mémoriser pour mieux accomplir. Besoin d’un regain de motivation ? Marre de vous appliquer pour des mesures trop lentes ou trop ennuyeuses ? Jouez par-dessus votre morceau préféré et rappelez-vous qu’un jour, vous aussi vous vous éclaterez aux commandes de votre batterie ! La batterie est un instrument qui semble parfois facile mais qui demande une rigueur et une motivation bien réelles. Les premières leçons et donc les premiers mois d’apprentissage sont les plus longs mais aussi les plus bénéfiques. La relation que vous entretenez avec votre professeur de batterie jouera aussi un grand rôle dans votre façon de progresser. N’hésitez plus à contacter l’un des professeurs Allegro Musique pour faire un point sur vos besoins.      Dans le même thème : Apprendre à jouer de la batterie tout seul: est-ce possible, Les cours de batterie et percussions.

  • 0 LES BATTEURS DE LEGENDE ...

    0.00 of 0 votes

    Vous exprimez le désir de jouer de la batterie ? Vous avez été impressionnés par la manière dont se joue cet instrument ? Voici un petit panorama des personnalités ayant le plus marquées l'histoire de cet instrument. Art Blakey : Monstre du jazz, il fût à l'origine de l'éclosion des virtuoses Miles Davis, Paul Chambers, Freddie Hubbard entre autres (cf. Jazz Messengers) John Bonham : Considéré comme étant le plus grand spécialiste de tous les temps du style Rock. Son style très personnel basé sur la technique et la puissance a influencé d'innombrables batteurs rock.       Billy Cobham : Son album le plus abouti « Spectrum » est une bible de la batterie. Il fût le premier à utiliser une double grosse caisse et jouer tel un rockeur dans un ensemble jazz. Sa batterie construite par TAMA est une référence. Jack DeJohnette : il a collaboré avec les plus grands : Keith Jarett, Herbie Hancock, Trio Beyond. Steve Gadd : Le plus moderne des jazz men. Sa batterie est un modèle de modernité et de finition qu'il a lui-même conçu. On l'a vu aux côtés de Michel Petrucciani, Sunlight Square ou encore Eric Clapton.        Elvin Jones : sa puissance et son originalité ont fait de lui l'un des maîtres du blues et du jazz. Il s'est fait connaître aux côtés de John Coltrane. Joe Morello : à l'âge de 9 ans il était déjà LE violoniste soliste du Boston Symphony Orchestra et le batteur titulaire de Dave Brubeck Orchestra. Que dire de plus...        Keith Moon : Batteur des Who, groupe phare des années 70, il a démocratisé les batteries gigantesques (des toms à n'en plus finir, double grosse caisse).     Ian Paice : son jeu est une référence dans les années 70 car il a apporté avec Bonham des éléments du funk et un style surpuissant. Chad Smith : génie du groove, il a propulsé les Red Hot Chili Peppers au panthéon des groupes les plus légendaires.      

  • 0 5 exercices pour travailler sa main faible à la batterie ! ...

    0.00 of 0 votes

    Outre le fait d’apprendre à tenir correctement ses baguettes de batterie, un batteur va devoir exercer sa main faible pour progresser. Avec ces exercices quotidiens, le musicien parviendra à équilibrer aussi bien le son produit que la dextérité générale de ses deux mains, pour phraser autrement son morceau. Il travaillera également sa vitesse qui se limite toujours à celle de la main la plus lente. À noter que dans les exercices suggérés ci-dessous, la main gauche est assimilée à la main faible (mais tout peut être transposé à l’inverse, le cas échéant)     Exercice 1 : Répéter Avec la main gauche uniquement, procédez à un petit mouvement de poignet vers le bas pour faire descendre votre baguette et la laisser rebondir naturellement, avant qu’elle ne reprenne sa position de départ. Appliquez ce geste sur un faible tempo (60 bpm) et répétez-le pendant 5 minutes. Exercice 2 : Développer les doublés à la batterie Ici, l’exercice consiste à travailler le doigté roi – à savoir D G G. Une technique basique, mais qui peut lever bien des barrières… Attention, le but est de travailler le rebond, la propreté de l’exécution de chaque coup – notamment ceux de la main faible - est secondaire. Idéalement, tentez de synchroniser le clic du métronome avec votre main forte. Vous pouvez également reprendre l’exercice 1 et combiner main gauche et main droite, en alternant 8 coups de chaque côté, sur le même tempo. Puis, travailler votre précision en doublant les répétitions (Gx16 – Dx16, Gx32 – Gx32…), avant de renforcer encore davantage votre main faible avec Gx16 – D x8 ; G x32 – D x8, G x64 – D x8. Exercice 3 : Inverser les phrasés Prenez n’importe quelle phrase ou doigté que vous avez l’habitude de jouer avec votre main forte et faites-la avec votre main faible.  Par exemple, ce doigté en 5 :            Exercice 4 : Booster sa vitesse      Reprenez l’exercice 1 et augmentez progressivement le tempo. Poussez votre zone de confort de 10 bpm en 10 bpm. À un moment, lorsque la barre vous paraîtra plus difficile à franchir, vous pourrez ralentir l’augmentation à 1 voire 2 bpm, jusqu’à atteindre 160 bpm. Attention, l’exercice doit toujours être joué relâché Puis, repartez sur un rythme à 80, en travaillant sur la base d’une croche et non plus d’une noire, et progressez de 10 en 10 bpm, jusqu’à atteindre les 160 bpm. Après, repartez à 80 bpm et passez à la double croche, en allant de 5 en 5 bpm, jusqu’à atteindre votre limite... Exercice 5 : Introduire les accents Attaquez le doigté roi à la batterie (D G G) en mettant l’accent un coup sur trois, ce qui fera accentuer uniquement la main droite. Puis, inverser l’exercice (G D D) pour que l’accentuation se fasse sur la main gauche. Enfin, sur un rythme D G D, continuez à accentuer un coup sur 3, pour alterner l’accentuation une fois sur la main droite, une fois sur la main gauche.       Autre exercice, avec la main droite sur le gros tom et la main gauche sur la caisse claire, alternez 8 coups à droite et 8 coups à gauche en incorporant des accents aléatoirement. Puis, passez à 16 coups de part et d’autre, avant de les jouer simultanément, tout en mettant l’accent sur des coups différents. À noter que plus les accents sont rapprochés, plus l’exercice est difficile.       Si le travail de la main faible est obligatoire pour progresser en batterie, cela peut engendrer des blessures (tendinites), si ces exercices ne sont pas faits dans les conditions adéquates. Mieux vaut s’en remettre aux bons soins d’un professeur particulier de batterie pour vous accompagner dans votre apprentissage de l’instrument.  

  • 0 Comment bien tenir ses baguettes de batterie ? ...

    0.00 of 0 votes

    Lorsque l’on débute à la batterie, avant de jeter ses baguettes sur la caisse claire et essayer de reproduire les effets de votre batteur préféré sur votre crash, il y a un élément indispensable à maîtriser que l’on a trop souvent tendance à négliger : la bonne tenue de ses baguettes.Cela peut sembler évident pour certains ou moins important pour d’autres, mais quoi qu’il en soit, vous ne pourrez pas jouer correctement de la batterie si vous ne savez pas tenir parfaitement vos baguettes. Contrairement au piano ou à la guitare, on utilise un outil intermédiaire pour produire des sons sur une batterie : une paire de baguettes, le plus souvent en noyer blanc, en chêne ou en érable. Les baguettes deviennent le prolongement du corps du batteur. Pour être précis et régulier, comme l’exige cet instrument de musique, avant de bien connaître les rythmes et les différentes techniques de frappe, il faut connaitre toutes les petites subtilités de la prise des baguettes. Une bonne tenue des baguettes est le premier pas vers un apprentissage efficace et réussi.       Choisir la bonne prise de baguettes Il existe deux types de prise : le traditional grip et le match grip. Ces deux manières de tenir ses baguettes auront un impact sur le jeu. Selon son niveau et le style musical que l’on joue, il est conseillé d’adapter la manière de tenir ses baguettes. Par exemple, les batteurs de Jazz sont généralement adeptes du traditional grip qui se prête particulièrement bien à ce genre musical.        La prise timbale dite « Match Grip » Le Match Grip est la prise que l’on conseille généralement aux débutants, car elle est plus intuitive. On utilise cette position pour apporter de la puissance à son jeu, ce qui est le cas dans des registres plutôt rock ou métal. Il existe trois variantes de cette position : La prise française La prise allemande La prise américaine  Match Grip : tenir ses baguettes à la française La prise française favorise les nuances. En effet, cette prise permet d’avoir un maximum de rebonds puisque la paume de la main est dans une position verticale et que la pince se fait entre le pouce et l’index.  La Match Grip, la prise allemande C’est la prise par excellence des débutants. Cette prise sollicite principalement le poignet et permet d’avoir un jeu puissant. Lorsque l’on joue avec une prise allemande, on oriente la paume de sa main vers le sol et l’on pince sa baguette entre le pouce et le majeur.      La prise américaine La prise américaine est le parfait compromis entre le match grip français et allemand. Il s’agit d’une position intermédiaire, puisque l’angle entre la peau et la paume est d’environ 45°. Comme pour la prise française, la pince se fait entre le pouce et l’index. C’est cette prise qui semble la plus naturelle pour bon nombre d’apprentis guitaristes. Maitriser la prise tambour « le traditional Grip » Cette prise doit son nom aux militaires, car c’est celle qu’ils utilisent pour frapper les tambours. Elle était à l’origine due à l’inclinaison des tambours militaires qui sont légèrement inclinés vers la droite. Pour tenir ses baguettes à la « traditional Grip », il faut placer la baguette entre le pouce et l’index et orienter la paume de la main vers le ciel. Cette prise est très courante chez les batteurs de Jazz. Même si elle n’est pas préconisée pour les débutants, elle est intéressante à essayer ! A noter qu’il est tout à fait possible d’utiliser plusieurs positions en même temps. Vous pouvez tout à fait utiliser une prise française à la main droite, et opter pour une prise allemande à la main gauche. Cela dépendra de vos besoins, des morceaux que vous jouez, et bien entendu de votre aisance.     A quel endroit doit-on tenir sa baguette ? Une baguette de batterie mesure en moyenne 41 cm. Cela laisse plusieurs possibilités pour positionner la main. L’idéal c’est de trouver l’endroit sur la baguette qui vous permettra de faire le plus de rebonds. Pour déterminer cela, à vous de tester ! Pour cela, prenez votre baguette et posez-la sur votre index, la paume de la main dans la position verticale. Sans la pincer avec le pouce, laissez-la basculer de sorte à ce que le bout "tombe" sur un pad ou un tom, et comptez le nombre de rebonds. Avancez ou reculez ensuite votre main sur la baguette et répétez ainsi l’opération. L’endroit qui aura permis le plus de rebonds est l’endroit où vous devrez tenir vos baguettes ! Si au début vous craignez de ne plus retrouver l’endroit exact, vous pouvez coller un petit adhésif qui vous servira de point de repère. Maîtriser ses baguettes dès le début de son apprentissage vous évitera de prendre de mauvaises habitudes et même de vous blesser. Dans les premiers temps de votre apprentissage, prenez toujours quelques instants avant de commencer à jouer pour vérifier la position de vos mains, mais aussi celle de votre corps sur votre tabouret.       

  • 0 Comment jouer de la batterie Jazz ? ...

    0.00 of 0 votes

    Miles Davis, Louis Amstrong, Ella Fitzgerald et bien d’autres pointures de la musique Jazz ont ouvert la voie à de nombreux musiciens. Aujourd’hui, le Jazz continue d’attirer et de séduire par ses sonorités atypiques et ses rythmes décalés. De nombreux Saxophonistes, chanteurs, pianistes, mais également des batteurs s’épanouissent dans ce répertoire musical dans lequel la liberté semble être le maître mot. En revanche, comme dans tous les styles musicaux, avant de se lancer corps et âmes il y a certaines connaissances à acquérir afin d’être capable d’improviser des rythmes Jazz sur sa batterieOn tout ce dont vous aurez besoin de savoir pour devenir un batteur de Jazz aguerri.  Les origines du Jazz, quelques mots sur son histoire Le Jazz naît aux États-Unis au début du XXe siècle au sein de la communauté afro-américaine, très présente en Nouvelle Orléans. Il est issu du Gospel, qui était chanté à l'époque essentiellement lors de cérémonies religieuses. Au fil des décennies, le Jazz évolue, se libère et prend une ampleur différente. Voici les principales dates clés : 1930 : Naissance du swing qui se joue en orchestre à 3 sections 1940 : Evolution vers le Bebop qui est marqué par des tempos rapides et se joue plutôt en petite formation 1950 : Le Bebop évolue vers le Hardbop qui adopte un tempo un peu plus lent 1950 (fin) : Développement du Free Jazz. Comme son nom l’indique le Jazz se libère de toutes les conventions auxquelles il était attaché lors des 3 décennies précédentes. Le Free Jazz est également une volonté de la communauté afro-américaine de rompre avec la musique occidentale. 1960-70 : Le Jazz fusionne avec d’autres genres musicaux ce qui donne notamment le Latin jazz, le Jazz rock, le Jazz funk et l’Acid Jazz.       Les Balais, les baguettes préférées des Jazzmen Le rythme a une importance capitale dans le Jazz. Même si la mélodie peut parfois donner une impression de décadence, un morceau de Jazz est très structuré par le rythme. Le rythme c’est l’essence même d’un morceau, et apporte la structure. Cependant, jouer du jazz et jouer du rock à la batterie, cela n’a rien de comparable. Le Jazz exige certaines subtilités qui sont difficiles à faire ressortir avec les traditionnelles baguettes de batterie. C’est pour cela que dans les années 1920 les balais ont apparu et se sont réellement imposés dans les années 1930. Les balais sont une variante des traditionnelles baguettes de batterie, à la différence qu’ils ne possèdent pas d’olives, mais des brins métalliques, qui permettent des frappes plus nuancées sur les peaux et les cymbales de la batterie. Les balais sont très utiles pour jouer les « ghost notes » (frappes douces sur la caisse claire) que l’on retrouve fréquemment dans le genre musical. Balais rétractables métalliques, balais en plastique, balais en métal tressé, il existe plusieurs modèles de balais disponibles dans les magasins de musiques et sur les sites marchands spécialisés. Jouer du Jazz : La technique des balais Pour jouer du jazz à la batterie, on ne frappe pas les peaux et les cymbales avec les balais comme on les frappe avec des baguettes traditionnelles. Il existe plusieurs techniques de frappe lorsque l’on joue avec des balais. Technique n°1 La première technique consiste à faire des cercles sur la caisse claire avec la main gauche de manière rythmée, tout en faisant des arcs de cercle avec la main droite sur le haut de la caisse claire. Ces différents mouvements doivent s’effectuer de manière synchronisée en fonction du rythme choisi. Technique n°2 Pour la seconde technique, le mouvement de la main gauche reste identique à celui de la technique n°1. La main droite en revanche dessinera des croissants de lune sur le côté de droit de la caisse claire, toujours en rythme. Technique n°3 La troisième technique consiste à croiser les balais en faisant des allers-retours en rajoutant des accentuations et des « feelings ». Technique n°4 Pour cette dernière technique, il s’agit d’effectuer un cercle avec chaque main en tournant dans le sens opposé, en rajoutant des accentuations. Bien sûr, quelle que soit la technique utilisée, les mouvements doivent être effectués dans une parfaite synchronisation, être régulier dans un rythme typiquement jazz.      Les rythmes du Jazz Pour jouer du Jazz il est recommandé de posséder des bases solides en batterie, car c’est un genre musical complexe qui nécessite une parfaite maîtrise rythmique, mais également, car il s’agit pour la plupart du temps d’improvisation et non de la lecture d’une partition. Pour les débutants qui souhaitent jouer du Jazz, il n’est pas impossible de s'entraîner à jouer du jazz, et cela les fera même progresser. En revanche, pour faciliter son apprentissage du Jazz il est recommandé de jouer d’abord du rock et surtout du blues qui constitue une bonne préparation au Jazz. Le Jazz se joue en rythme ternaire, c’est-à-dire que chaque temps est divisé en 3 croches égales. Pour maîtriser un rythme de Jazz il est donc indispensable de bien maîtriser les triolets. Le rythme de base consiste à accentuer la 1re et la 3e croche d’un triolet. Quant à la 2e, elle n'est pas frappée. Cela s’appelle shuffle feel et se joue sur la cymbale ride.        Il existe de nombreux rythmes différents en Jazz qui demandent un certain entrainement. Surtout pour commencer, n’hésitez pas à faire appel à un professeur de batterie qui vous enseignera les rudiments du Jazz, et qui vous donnera tout un panel de conseils pour vous aider à maîtriser toutes les subtilités du genre musical.      

Programmes

  • Piano
  • Clavier
  • Guitare
  • Guitare ElectriqueGuitare électrique
  • Solfège
Valérie Marot insolvable - valmarot@hotmail.com - 2 cours impayés
RESTER INFORME :

🎁 Parrainez vos amis et recevez des cours gratuits ...
Cours Piano Monaco  ▷ Cours Guitare Monaco  ▷ Cours Guitare Electrique Monaco  ▷ Cours Clavier Electronique Monaco  ▷ Cours Solfège Monaco  ▷ Contrebasse en ligne  ▷ Saxophone en ligne  ▷ Harmonica en ligne  ▷ Accordéon en ligne  ▷ Orgue en ligne  ▷ Batterie en ligne  ▷ Chant en ligne  ▷ Théorie & Solfège en ligne  ▷ Violon en ligne  ▷ Piano & Clavier en ligne  ▷ Guitare en ligne  ▷ Guitare Electrique en ligne  ▷ Ukulélé en ligne  ▷ Guitare Basse en ligne 

Bookmark and Share
Conditions généralesPolitique de confidentialitéContactez-nous • 💰Financer nos écoles
© Copyright 2021 Ecoles Privées de Musique. Tous droits réservés.
Pour toute question : ☎ +33 (0)6 32 20 31 23